Rares sont les personnes, notamment les enfants, qui n’attrapent pas au moins une fois dans l’année un rhume. Cette affection bénigne doit être d’emblée correctement traitée pour ne pas s’aggraver.

Qu’est-ce que le rhume ?

Le rhume banal (appelé aussi « rhinite » ou « rhino-pharyngite ») est une inflammation de la muqueuse du nez provoquée par un refroidissement, un virus ou une allergie. Ses symptômes sont bien connus : écoulement nasal liquide clair, nez bouché, éternuements… En général le rhume bien combattu s’estompe en 3 à 5 jours, mais il peut aussi s’aggraver : s’accompagner de fièvre, de fatigue, de frissons, de maux de tête…

Quelle conduite tenir pour enrayer rapidement un rhume ?

Pour les adultes, il convient de se moucher correctement avec des mouchoirs en papier jetables, de boire abondamment, de surveiller sa température et prendre un peu d’aspirine ou de paracétamol en cas de fièvre. Attention aux médicaments anti-rhume, 12 d’entre eux ne sont désormais plus en vente libre : ils ne peuvent être délivrés que sur ordonnance médicale.

Chez les bébés, il faut veiller à pratiquer plusieurs fois par jour des lavages de nez avec du sérum physiologique ou une solution à base d’eau de mer, utiliser un mouche-bébé pour évacuer les sécrétions du nez, faire boire l’enfant fréquemment et endiguer la petite fièvre… En cas de température élevée, il faut impérativement emmener l’enfant chez le médecin.

Quelles précautions particulières faut-il prendre face à un gros rhume ?

Avant tout ne faites jamais d’automédication avec des produits anciens stockés dans votre armoire à pharmacie. Certains médicaments sont en effet inutiles ou dangereux :

  • Les antibiotiques ne servent, le plus souvent, à rien et seul un médecin peut juger de leur utilité.
  • Les « vasoconstricteurs », en cas d’usage prolongé et répété, peuvent entraîner des rhinites chroniques.
  • Les « corticoïdes » (à base de cortisone) sont à prendre sous strict contrôle médical.
  • Enfin, certains médicaments entraînent des effets indésirables comme des somnolences.

En règle générale, si le rhume persiste au bout de 5 jours ou si d’autres symptômes apparaissent (fièvre, maux de tête ou d’oreille, mouchage épais, sale, gêne respiratoire…), consultez votre médecin, car il peut y avoir des complications : otite, bronchite, laryngite ou sinusite.