Il est important de se protéger contre la grippe, cette maladie banale, mais potentiellement dangereuse.

Qu’est-ce que la grippe ?

C’est une maladie infectieuse aiguë due au virus « influenzae ». Très contagieuse, elle se propage par épidémies de novembre à mars et peut toucher des millions de personnes : la grippe espagnole a fait 20 millions de victimes en 1918-1919. Il ne faut pas confondre la vraie grippe, qui se caractérise par un démarrage brutal, avec une forte fièvre, des maux de tête et de gorge, des courbatures, des douleurs musculaires et articulaires, une toux sèche, des éternuements, voire des difficultés respiratoires, avec les rhumes, rhinites infectieuses, rhinopharyngites… La grippe évolue par paliers : 3 jours de fièvre, suivis d’une demi-journée ou d’une journée de rémission qui fait croire à la guérison, puis de nouveau un ou deux jours de fièvre.

Comment évalue-t-on l’ampleur d’une épidémie de grippe ?

Sa surveillance est assurée le réseau Sentinelles, animé par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) et par les centres nationaux de référence de la grippe, en liaison avec le réseau des Groupes régionaux d’observation de la grippe (GROG), créé en 1984, qui comptait, entre autres professionnels de santé, fin 2003, 571 médecins généralistes libéraux et 948 médecins d’urgences. Il y avait 1265 cas /100 000 habitants début décembre dans le Centre pour un seuil épidémique fixé à 146 cas/100 000 habitants.

Pourquoi faut-il craindre la grippe?

Parce qu’elle reste l’une des principales causes de mortalité par ses complications chez les sujets à risques, en particulier les personnes âgées, immunodéprimées, atteintes de maladies chroniques, les femmes enceintes, les insuffisants rénaux ou cardiaques et les jeunes enfants. Comme il n’existe pas de traitement capable de tuer le virus de la grippe, qui « mute » d’une année sur l’autre, toute personne vulnérable doit se faire vacciner. Le vaccin est anodin (les seules contre-indications sont les maladies infectieuses évolutives et les cas d’allergie aux protéines de l’œuf), mais il n’est efficace qu’un an. Il faut donc se faire revacciner chaque année en début d’automne, de préférence.

Comment se soigner si l’on a attrapé la grippe ?

Cette maladie ne relève pas de l’urgence vitale et nécessite rarement une prise en charge hospitalière, sauf en cas de complication. Les antibiotiques sont inutiles, car inefficaces contre les virus. La seule démarche à suivre consiste à rester au repos dans une chambre humidifiée, à boire beaucoup, à se dégager les voies respiratoires et à lutter contre la fièvre en prenant du paracétamol. La grippe cède en principe spontanément en une semaine environ, mais on peut rester fatigué plus longtemps.